Corée du Sud, Séoul : le traçage des personnes infectées oblige plusieurs milliers de personnes à faire savoir qu’elles fréquentent des boîtes de nuit gay.

Corée du Sud, Séoul. Le traçage des personnes infectées et de leurs trajets en Corée rend public qu’un jeune homme porteur du virus a parcouru les boutiques du quartier branché d’Itaewon à Séoul et circulé dans différentes boîtes de nuit gay avant de recevoir mercredi un diagnostic de covid-19. Les lieux de vie nocturne qu’il a visités ont été publiés en ligne, et les personnes qui les ont fréquentés sont appelées à se faire tester. Le maire de Séoul s’inquiète du fait qu’environ 3000 personnes sur plus de 5500 personnes identifiées comme ayant visité les boîtes de nuit d’Itaewon pendant cette semaine-là ont fourni de faux numéros de téléphone ou n’ont pas répondu aux appels des autorités. Ceux qui n’ont pas pu ou pas voulu être contactés seront recherchés grâce aux données de localisation des enregistrements de cartes de crédit et aux images des caméras de sécurité. Le maire a déclaré que les forces de l’ordre iraient les chercher chez eux.

#0580 Source ledevoir.com