Congo : alors que le virus commence à circuler dans les prisons, le gouvernement affirme avoir libéré 2000 prisonniers mais 650 prisonniers supplémentaires ont été incarcérés récemment dans la prison de Malaka.

Congo. Le gouvernement affirme avoir libéré plus de 2000 prisonniers depuis mars mais la seule prison de Makala a vu au contraire arriver 650 nouveaux prisonniers. Mi avril le taux de surpopulation moyen était évalué à plus de 400% dans les prisons du pays. La grande majorité des prisonniers sont en attente de jugement et de nombreux autres restent enfermés après leur peine faute de pouvoir donner de l’argent aux gardiens et aux greffiers. Aucune mesure de protection sanitaire n’est envisageable. Les prisonniers sont entassés à plus de cinquante dans les cellules et partagent à plusieurs un même lit. L’eau ne coule que tous les 3 ou 4 jours et le savon dépend des organisations caritatives. Depuis la proclamation de l’Etat d urgence sanitaire en mars, les visites sont interdites, ce qui empêche tout approvisionnement supplémentaire. Depuis le mois de janvier, plusieurs dizaines de prisonniers sont morts de faim. Les prisonniers doivent payer les médicaments dont ils ont besoin. Le virus commence à circuler dans d’autres prisons du pays, tout aussi surpeuplées que Makala.

#0593 Source lemonde.fr