Chine, Royaume Uni : l’ambassadeur de Chine a démenti les “mauvais traitements” infligés à la population ouïghoure face auxs images de centaines de prisonniers enchaînés tournées par drone en aout 2019

Chine, Royaume Uni. L’ambassadeur de Chine au Royaume-Uni a démenti les “mauvais traitements” infligés à la population ouïghoure dans la région du Xinjiang, alors qu’il était confronté à des images de prisonniers enchaînés entassés dans des trains prises il y a un an par des drones, expliquant qu’il s’agit d’un simple transport de prisonniers. Il a défendu le bilan de son pays en matière de droits de l’homme, insistant sur le fait que le peuple ouïghour vit dans une «coexistence pacifique et harmonieuse avec d’autres groupes ethniques», alors qu’il était confronté à des images de prisonniers enchaînés étant parqués dans des trains en Xinjiang et que la Chine est mise cause pour sa politique génocidaire comportant entre autres le contrôle forcé des naissances et des stérilisations, et l’enfermement des prisonniers dans des camps de rééducation. Les images de drones montrent des centaines d’hommes aux yeux bandés et enchaînés, qui semblaient être des Ouïghours et d’autres groupes ethniques minoritaires. La vidéo, publiée de manière anonyme en ligne l’année dernière, a été rediffusée récemment.

#1234 vu sur www.theguardian.com