Chili, France, Grande Bretagne : des chiens sont entraînés pour détecter la présence du virus dans la transpiration ; des brigades canines”covidog” pourraient être déployées dans les gares et les aéroports dès le mois d’août

Chili, France, Grande Bretagne. La police chilienne a commencé à dresser des chiens pour repérer les malades du Covid-19 en détectant la présence du virus dans leur transpiration. Les chiens sélectionnés, trois golden retrievers et un labrador âgés de 4 à 5 ans, étaient jusqu’ici employés à rechercher des drogues, des explosifs ou des personnes disparues. Ce programme est né de la collaboration de la police nationale du Chili, les Carabineros et de spécialistes de l’Université catholique du Chili. Des initiatives similaires ont eu aussi en France et en Grande-Bretagne et les brigades canines anti covid pourraient être déployées dans les gares et les aéroports dès le mois d’août. En France, le CHU de Strasbourg associé au laboratoire des sciences de l’ingénieur, de l’informatique et de l’imagerie ainsi qu’à des chercheurs et virologues du CNRS ont lancé en mai le projet Covidog, dans le but de trouver des moyens “non invasifs et immédiat” de détecter le porteurs du virus. Il est développé grâce la startup strasbourgeoise Twistaroma, spécialiste de l’analyse des molécules organiques volatiles. Des expérimentations ont été aussi lancées fin mai à l’école vétérinaire de Maison Alfort, dans le Val-de-Marne, ainsi qu’en Corse. On peut imaginer ce que Covidog donnerait dans la réalité des contrôles une fois que les chiens seraient aux mains des policiers…

#1187 vu sur www.leparisien.fr