France : une ordonnance du ministère de la Justice prolonge les délais maximum de détention provisoire de trois à six mois selon la gravité des infractions.

France. Une ordonnance du ministère de la Justice prolonge les délais maximum de détention provisoire de trois à six mois selon la gravité des infractions. Nicole Belloubet, dans sa circulaire d’interprétation de l’ordonnance a décidé qu’en fait, “toutes” les détentions provisoires étaient “de plein droit” prolongées. D’un claquement de doigts, une circulaire vient de prolonger le titre de détention de 21000 détenus.

#0031 Source : Libération du 03/04/2020, “Qui es-tu, Nicole Belloubet, blablabla”