Brésil : une enquête du Collège de santé publique de l’Université de São Paulo démontre “l’existence d’une stratégie institutionnelle de propagation du virus, promue par le gouvernement brésilien sous la direction du président de la République”

Brésil. Une enquête sur les directives émises par le gouvernement de Bolsonaro concernant la pandémie de Covid-19 menée par le Centre de recherche et d’études en droit de la santé publique (CEPEDISA) du Collège de santé publique (FSP) de l’Université de São Paulo (USP) et Conectas Direitos Humanos démontre ‘l’existence d’une stratégie institutionnelle de propagation du virus, promue par le gouvernement brésilien sous la direction du président de la République.” Cette analyse de la production d’ordonnances, de mesures provisoires, de résolutions, d’instructions normatives, de lois, de décisions et de décrets par le gouvernement fédéral, ainsi qu’une étude des discours publics du président explique pourquoi le Brésil se trouve être l’un des pays les plus touchés par Covid-19 (plus de 2120000 décès) sans avoir actuellement de programme de vaccination avec un calendrier fiable. L’objectif de relancer l’activité économique le plus tôt possible et à n’importe quel prix serait à l’origine de ces décisions ayant abouti à cette diffusion du virus. Le gouvernement Bolsonaro est particulièrement mis en cause pour sa politique vis à vis des populations autochtones en Amazonie. Le ministère de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP) a ordonné à la Police fédérale des routes (PRF) de surveiller les réseaux sociaux pour identifier les publications “défavorables ” sur le sujet. Depuis début janvier, l’Etat d’Amazonas fait face à une pénurie d’oxygène et un effondrement de son système de santé. Les patients ont dû être transférés vers d’autres États pour obtenir des soins adéquats.

#1865 vu sur english.elpais.com