Brésil, Manaus et Boa Vista : trois bébés d’origine Yanomami sont morts du Covid19 dans des hôpitaux publics sans que leurs parents ne soient informés de ce que sont devenus leurs enfants, dont les tombes viennent d’être localisées

Brésil, Manaus et Boa Vista. Une agence de journalistes indépendants a localisé les tombes de trois bébés de l’ethnie Yanomami , deux du sous-groupe Sanöma. Les nouveau-nés sont décédés du Covid19 entre le 29 avril et le 25 mai dans les hôpitaux publics de Roraima mais leurs parents n’ont pas été informés de ce que sont devenus leurs enfants. Un quatrième bébé a subi le même sort pour un décès qui serait dû à une autre cause. Il a fallu plusieurs jours de fouille pour retrouver les corps. Les parents demandent que les corps soient retirés de la fosse commune du cimetière de Boa Vista pour les ramener au territoire indigène et pouvoir les incinérer et accomplir le rituel funéraire dans leurs villages d’origine, ce qui leur est refusé pour des raisons sanitaires.

#1080 vu sur amazoniareal.com.br