Brésil : des milliers de personnes ont défilé dans plusieurs villes pour protester contre le retard pris par la campagne de vaccination contre le Covid, ainsi que contre la fin de l’aide d’urgence accordée depuis avril à un tiers de la population

Brésil. Des milliers de personnes ont défilé samedi 23 janvier dans plusieurs villes brésiliennes pour protester contre le retard pris par la campagne de vaccination contre le Covid-19 au Brésil, ainsi que contre la fin de l’aide d’urgence accordée d’avril à fin décembre à 68 millions de Brésiliens, soit près d’un tiers de la population. Cela dit, à Brasilia, la capitale économique du pays, la manifestation semble surtout avoir été encadrée par les partis et organisations de gauche qui ont organisé un cortège de 500 véhicules défilant dans la ville pour réclamer une procédure constitutionnelle de destitution (impeachment) du président Bolsonaro, contre sa gestion de la pandémie. Une autre revendication de changement de gouvernement, par la même procédure, a été portée le lendemain par une partie de la droite brésilienne. La deuxième vague de la pandémie de coronavirus fait plus de mille morts par jour au Brésil, le pays de 212 millions d’habitants déplore plus de 215 000 décès, alors que le président d’extrême droite a longtemps minimisé à plusieurs reprises la gravité du Covid-19, qu’il a d’abord décrit comme une “petite grippe”. Il a également remis en question l’utilisation de masques, l’efficacité des vaccins et recommandé des “traitements précoces” avec des médicaments dont l’efficacité n’a pas été prouvée.

#1848 Source Francetvinfo