Brésil, Brasilia : 300 membres d’un groupe d’extrême droite qui soutient Bolsonaro, “les 300 de Brasilia” mènent leur “bataille des Thermopyles” en campant à proximité de la Plaza de los Tres Poderes, à côté de la Cour fédérale supérieure qu’ils ont choisie comme cible.

Brésil, Brasilia. 300 membres d’un groupe d’extrême droite qui soutient Bolsonaro, “les 300 de Brasilia” mènent leur “bataille des Thermopyles” en campant à proximité de la Plaza de los Tres Poderes, à côté de la Cour fédérale supérieure qu’ils ont choisie comme cible. Leur porte-parole, Sara Giromin, se fait appeler Sara Winter en l’honneur d’une militante de l’Union britannique des fascistes décédée en 1944. Le groupe exhibe des armes “pour la protection des membres du camp”. La gauche les considèrent comme une milice armée. Il reçoivent régulièrement des visites de membres du Congrès conservateurs, du PLS (Parti social libéral) ou de divers groupes d’extrême droite qui les soutiennent.

#0676 Source pagina12.com.ar