Brésil, Amazonie : une organisation autochtone donne le chiffre à ce jour d’au moins 332 décès de Covid-19 et 7 208 cas dans 110 communautés, son représentant parle d’extermination sciemment orchestrée par le gouvernement

Brésil, Amazonie. L’organisation indigène Apib donne le chiffre d’au moins 332 décès de Covid-19 et 7 208 cas de coronavirus dans 110 communautés. “Nous sommes confrontés à l’extermination”, a déclaré son coordinateur exécutif. Le Covid décime en particulier les personnes les plus âgées qui ont une importance particulière dans la structuration sociale des communautés autochtones, détenant l’histoire et étant souvent chefs de tribus ou soignants. Certains accusent les agents de santé du gouvernement d’avoir amené le virus. Katia Silene Akrãtikatêjê, 51 ans, chef de la tribu Gavião dans l’État de Pará, pense qu’elle a attrapé Covid-19 après qu’une équipe de santé publique s’est rendue dans leur village pour donner des vaccins contre la grippe. Dans la plus grande réserve du Brésil – les Yanomami – quatre personnes sont mortes du Covid-19 et 146 cas de coronavirus ont été détectés. La tribu a déjà été décimée par des épidémies de rougeole et de grippe, et beaucoup craignent maintenant que le coronavirus soit propagé par les 20 000 orpailleurs illégaux – ou garimpeiros – qui envahissent la réserve. Chez les Kokama, dans la région amazonienne d’Alto Solimões, à 1000 km de Manaus, le Covid-19 a tué 57 personnes. Un homme de 64 ans, aurait contracté la maladie lorsqu’il s’est rendu dans une ville voisine pour percevoir un paiement d’aide d’urgence, ce qui est une contrainte imposée par le gouvernement. Quand il est tombé malade, on lui a promis un pont aérien médical à Manaus, mais cela ne s’est jamais concrétisé. Les Kokama qui tombent malades restent maintenant dans leurs villages, se soignant avec un thé à base de plantes amazoniennes, de citron vert, de gingembre, d’ail et d’aspirine. A la lutte désespérée contre le virus s’ajoute le manque de nourriture qui devient critique.

#1043 Source theguardian.com