Birmanie : au moins 54 manifestants sont morts depuis le début du mouvement qui se poursuit contre le coup d’Etat militaire

Birmanie. Les manifestations contre le coup d’Etat militaire se poursuivent. Au moins 54 manifestants sont morts depuis le début du mouvement. L’un d’entre eux est mort aujourd’hui à Mandalay après une nouvelle journée de manifestations. Plus de 1 700 personnes ont été arrêtées. A Rangoun, la capitale économique, la police a fait usage de balles en caoutchouc et de grenades assourdissantes pour disperser un cortège de manifestants qu’avaient rejoint une centaine de médecins en blouse blanche. Un groupe de manifestants s’est également rassemblé dans la ville de Pathein, à l’ouest de Rangoun. Il y a deux jours, au moins 38 personnes ont été tuées selon l’Organisation des Nations unies (ONU), alors que sur les réseaux sociaux circulent des images montrant des forces de sécurité tirant sur la foule et des corps ensanglantés. Selon la police locale indienne, neuf Birmans se sont réfugiés mercredi en Inde dont trois policiers ayant déclaré aux autorités de l’Etat de Mizoram, frontalier de la Birmanie, qu’ils fuyaient pour ne pas avoir à prendre part à la répression dans leur pays.

#1934 Source lemonde.fr