Biélorussie : des témoignages montrent la violence de la répression que subissent les manifestants dans les commissariats et les prisons

Biélorussie. Plusieurs milliers de personnes ont été interpellées suite aux manifestations. Un journaliste arrêté puis relâché témoigne dans la presse de la violence de la répression que subissent les manifestants dans les commissariats et les prisons : « Les gens étaient allongés, comme un tapis vivant, dans une mare de sang ». Il décrit les coups et les humiliations subis au poste de police du district de Moskovski de Minsk, puis dans la prison de Jodino dans la banlieue de la capitale biélorusse. D’autres témoignages affirment que les détenus sont enfermés à 50 à 70 personnes dans des cellules prévues pour 5, restent debout sans pouvoir s’asseoir. “Les hommes sont déshabillés dans la salle de contrôle, ils ne peuvent même pas garder leurs chaussures. Puis ils sont obligés de marcher dans le couloir en portant leurs vêtements et de se mettre à genoux face à un mur. S’ils se plaignent, ils sont battus.”

#1409 vu sur www.lemonde.fr