Belgique : malgré la fermeture des frontières, 200 sans papiers sont maintenus en centres fermés jusqu’à 9 mois, grèves de la faim et actes de solidarités se multiplient

Belgique. 200 sans papiers sont maintenus en centres fermés (pour 600 places) et les règles Covid continuent à s’appliquer. Ils restent enfermés pour la plupart jusqu’à 9 mois, alors que les expulsions ne peuvent pas avoir lieu à cause de la fermeture des frontières et parce que les pays d’origines ne délivrent pas de laisser passer. Au centre fermé de Bruges, une grêve de la faim a commencé pour protester contre cet enfermement. Après 24 heures, sept grévistes ont été mis au cachot puis très rapidement transférés dans d’autres centres. Au centre fermé 127 bis, tous les détenus de l’aile R ont exigé d’être mis au cachot en solidarité avec l’un d’entre d’eux qui s’y était retrouvé pour s’être révolté.

#1341 vu sur gettingthevoiceout.org