Belgique : les centres fermés se préparent à la réouverture des frontières internes à l’Europe prévue le 15 juin

Belgique. Les centres fermés se préparent à la réouverture des frontières internes à l’Europe prévue le 15 juin : rattrapage du temps perdu pour les expulsions et préparation à se remplir à nouveau. Les détenus restants sont enfermés pour la majorité depuis avant le confinement, pour beaucoup, depuis 5, 6, jusqu’à 10 mois et viennent d’Éthiopie, d’Algérie, de Guinée, du Bangladesh, du Maroc, du Cameroun, du Bénin, du Mali, de la Tunisie, de Gaza… et ils sont maintenus en attente de la reprise des vols. De nombreux détenus se questionnent sur cet acharnement alors qu’une partie d’entre eux a été libérée pendant la pandémie. A Bruges : il reste encore une bonne dizaine de personnes enfermées. Un homme qui se scarifie régulièrement a été déplacé depuis des mois du cachot au service médical et vice-versa. Trois d’entre eux ont été mis au cachot puis transférés dans d’autres centres suite à un début de grève de la faim. A Caricole, 26 personnes sont enfermées depuis le début de l’année, dont beaucoup de femmes arrêtées à l’aéroport en janvier 2020 avec une détention qui se prolonge de 2 mois en 2 mois.

#0925 vu sur www.gettingthevoiceout.org