Belgique, Bruxelles : lors d’une manifestation organisée suite au décès d’un jeune lors d’une interpellation, de nombreux affrontements avec la police et de nombreuses attaques de commissariats, commerces et mobilier urbain ont eu lieu

Belgique, Bruxelles. Des débordements émeutiers ont eu lieu pendant et après une manifestation organisée suite au décès d’un jeune de 23 ans, décédé le samedi précédant dans le cadre d’une interpellation. Vers 15h45, une partie de la manifestation a quitté le parcours prévu et a affronté un barrage de flics avec des fumigènes et des projectiles en scandant “Police, Assassins”. En début de soirée, à la fin du rassemblement, de nouveaux affrontements avec la police ont eu lieu sur la place Liedts, et le convoi du roi, avec le roi dedans, a été caillassé. Des feux de poubelle et de nombreuses dégradations de mobilier urbain ont eu lieu dans la soirée, et deux commissariats ont été attaqués, l’antenne de police de la place Liedts a eu les vitres et les portes cassées, avec des débuts d’incendie. Au total, neuf véhicules de police ont été dégradés. De nombreux commerces, des véhicules, un tram et des abris bus ont été endommagés. Quinze policiers ont été blessés. 116 arrestations ont suivi entre mercredi et jeudi, dont 4 judiciaires confirmées par le parquet, impliquant deux majeurs et deux mineurs accusés d’avoir déclenché l’incendie du commissariat de la place Liedts. Une task-force (une organisation policière temporaire) rassemblant les six zones de police bruxelloises, la police fédérale et le parquet de Bruxelles a été mise en place afin d’identifier un maximum d’auteurs pour les dégradations par l’usage et l’identification de photos.

#1826 Source 7sur7.be