Argentine : une mobilisation des livreurs devant le commissariat où l’un d’entre eux était détenu après avoir été frappé par un policier parce qu’il était vénézuélien, a permis d’obtenir sa libération

Argentine. Une mobilisation des livreurs, dont des livreurs en lutte de l’assemblée nationale des livreurs, devant le commissariat où l’un d’entre eux était détenu par la police, a permis d’obtenir sa libération. Il avait été délibérément attaqué par un policier alors qu’il traversait la rue pour une course. La xénophobie ambiante pourrait expliquer cette agression puisque le policier a commencé à le prendre à partie à propos de ses origines vénézuéliennes, avant de sortir son arme et de la pointer sur lui. Il a ensuite sorti une matraque et s’est mis à le frapper brutalement à la tête, ouvrant une importante plaie hémorragique. Les livreurs se sont mobilisés devant le commissariat 5A du quartier d’Almagro, CABA, en criant de «liberté maintenant», «assez de brutalité policière»; “Assez de violence policière.”

#1478 vu sur www.laizquierdadiario.com