Argentine, Cordoba : une manifestation des prisonniers tourne à l’émeute avec des débuts d’incendies à la prison de Bouwer

Argentine, Cordoba. Une manifestation des prisonniers des blocs D2 et D3 du module MD1 tourne à l’émeute avec des débuts d’incendies à la prison de Bouwer. Depuis le début de la semaine, des tensions sont sensibles à l’UCA, en particulier suite à une tentative d’évasion réprimé par des tirs de balles en caoutchouc, et une centaine de prisonniers ont menacé de se mettre en grève de la faim pour obtenir rapidement une accélération dans l’examen des demandes de mise en liberté dont beaucoup sont bloquées ainsi que l’amélioration des conditions sanitaires. Une série d’incidents s’est déjà déroulée dans cette même prison en avril dernier dans les modules MX1 et MX2, avec des manifestations pour obtenir des mesures de protection sanitaires et des libérations. Le gouvernement, quant à lui, s’est déclaré préoccupé par les contagions avérées dans divers centres de détention, mais il a assuré que la situation est sous contrôle et que des mesures ont été prises pour garantir la prise en charge des détenus comme l’installation de tentes sanitaires spéciales dans les prisons de Bouwer, Río Cuarto et San Francisco. Au cours des cinq premiers mois de quarantaine, il n’y avait eu aucune infection à l’intérieur des prisons de Cordoba, mais, depuis, des cas ont été enregistrés à l’UCA (plus de 50 cas confirmés), à Bouwer (deux) et à Villa María (deux autres, des détenus récemment admis à la prison). La situation la plus préoccupante est celle de la prison de Río Cuarto, où la semaine dernière une contagion massive a été connue, avec au moins 50 cas. Des tests importants sont en cours. De plus, les prisonniers n’ont pas reçu de visites depuis le mois de mars. Alors que dans la province de Buenos Aires il y a eu un certain nombre de libération de prisonniers depuis le début de l’épidémie, à Cordoba, la justice n’a acté presque aucune libération.

#1536 vu sur lavoz.com