Allemagne : une partie des forces spéciales (KSK) de l’armée vont être dissoutes à cause de liens avérés et rendus publics avec l’extrême droite

Allemagne. L’unité militaire d’élite de l’armée (les forces spéciales KSK) va être partiellement dissoute à cause de liens avérés et rendus publics avec l’extrême droite. Le gouvernement considère que les KSK ont “pris partiellement leur autonomie” par rapport au reste de l’armée allemande “en raison notamment d’une culture toxique de certaines personnes à leur tête”. 48.000 munitions et 62 kilos d’explosifs ont disparu des réserves de cette unité. Dans l’immédiat, la deuxième compagnie des forces spéciales allemandes, considérée comme le lieu où les dérapages d’extrême droite ont été les plus importants, sera dissoute sans être remplacée. Dans le même temps plusieurs des membres des forces spéciales ont été identifiés comme étant proches de la mouvance ultra-nationaliste, au moment où les autorités s’inquiètent d’une résurgence du terrorisme d’extrême droite, visant migrants, juifs et responsables politiques les soutenant.

#1094 vu sur www.lefigaro.fr