Allemagne, Leipzig : une quarantaine de personnes ont manifesté dans la ville en solidarité avec les migrants du camp de la Moria en Grèce, contre le pouvoir répressif de l’Etat en période de pandémie et contre l’extrême droite

Allemagne, Leipzig. Une quarantaine de personnes ont manifesté dans la ville en solidarité avec les migrants du camp de la Moria en Grèce, contre le pouvoir répressif de l’Etat en période de pandémie et contre l’extrême droite. Le communiqué à lire ici évoque le fait que la situation à Lesbos s’est récemment aggravée et que les 20 000 personnes qui y vivent n’ont pratiquement pas accès aux soins médicaux et à la nourriture. En plus des pénuries, les migrants de la Moria sont également menacés par des habitants d’extrême droite de l’île. Un avocat connu pour son racisme a tiré au fusil de chasse contre quatre migrants qui n’ont été, heureusement, que légèrement blessés. Pour soutenir le tireur, des manifestations fascistes ont eu lieu dans la ville, et d’autres sont annoncées pour les prochains jours. Ils attirent aussi l’attention sur la situation des migrants en Allemagne, qui sont également isolés dans des camps et mis à l’écart des soins nécessaires dans le cadre de la pandémie. De plus, les conditions d’hygiène y sont très mauvaises. Le nombre de manifestations de droite et de fascistes en Allemagne a récemment augmenté à nouveau, et les attaques nazies sont également devenues de plus en plus courantes à Leipzig.

#0463 Source de.indymedia.org